SDMF37 (Self Defense Méthode Fisfo)

SDMF37 (Self Defense Méthode Fisfo)

L'origine du Pencak Silat & Maître Turpinj

Un lien vers Wikipedia permettra de mieux comprendre l'origine du Pencak Silat.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pencak-Silat

origine.jpgpenchak1[1].jpg

Maître Turpinj fut l’élève de Maitre Kijaî-Ngaberthi-Soerodiwirdjo, fondateur du Setia Hati Terate.

Maître Turpinj fut le premier à amener et faire connaître le Pencak-Silat en Europe. Il fit aussi partie des «Partisans du Siliwangi», commando de l’armée indonésienne dans la jungle, chargés d’attaquer et de neutraliser les postes de garde de l’ennemi pendant l’invasion Japonaise et Hollandaise de l’Indonésie.

C’est dire que Maître Turpinj a expérimenté en conditions réelles l’efficacité des techniques de son style.

Pah Turpijn connaît ensuite une vie mouvementée ; il vit pendant treize ans dans la jungle indonésienne dans une sorte de monastère ou mosquée où il devient disciple de deux grands Maître de Pencak-Silat : Bapak Tjorkro et Bapak Djamaed. Il va y étudier la science islamique de l’Ilmu Batin (Tenga Dalem), travail sur l’énergie et la force interne ainsi que la philosophie spirituelle islamique. Pendant ces études, Pah Turpijn se doit de rester discret et ne peut pas avoir de contacts avec l’extérieur, ni même avec sa propre famille. A la fin de ses études il quitte le monastère et s’engage dans l’armée.

Il intègre les commandos-suicide (les Partisans Siliwangi) qui opèrent dans la jungle pendant l’invasion hollandaise. Les hommes du commando sont regroupés par trois ou cinq et foncent sur un groupe d’ennemis. Il faut tuer vite et bien, à l’aide de torsions des vertèbres cervicales ou d’ergots tranchants et empoisonnés fixés sur des bagues.

Autant dire que pour maître Turpijn, le Pencak n’est pas une gymnastique acrobatique, mais bel et bien un art martial pur et dur qui doit être efficace.

C’est en 1966 que Pah Turpijn s’installe en Hollande, où il œuvre en tant que pionnier du Pencak-Silat en Europe. Il crée sa propre école de Pencak Silat dans les années 70 sous le nom de Persaudaraan Seti Hati Madiun. Il s’agit d’une synthèse des styles de Java et d’autres styles de Silat (Harimau, Cimande etc.). Il divise son style en 4 sous-styles, mais pour simplifier, on appelle son école SETIA HATI TERATE. Son style, à la fois tonique et fluide, se fonde sur les préceptes suivants: anticipation, réaction, vitesse d’exécution, efficacité, réalisme.



 MAITRE TURPINJ-CHARLES JOUSSOT

En 1978, Charles Joussot découvre Maître Turpinj au travers d’un article paru dans le magazine Karaté qui retient toute son attention. A l’époque, Charles Joussot avait pratiqué quelques temps la savate avec le père de Jean Lafond, la boxe anglaise et un peu le karaté. Et ce fut la rupture de toute pratique sportive jusqu’au moment précis où Charles Joussot prend contact avec le Maître indonésien.

TURPINJ.jpgCHARLES 01.jpg

C’est en 1978 que la rencontre se fait, Charles Joussot a 33 ans et Maître Turpinj lui démontre l’efficacité du Pencak-Silat. Aussitôt, Charles commence son apprentissage et brûle les étapes. En 1984, il ouvre son premier club rue de Dunkerque à Paris. En 1987, il ferme ce club devenu trop petit pour ouvrir un club plus grand situé rue de l’Ourq à Paris 19ème, qu’il fermera en octobre 1998 pour partir aux USA afin de continuer l’œuvre de son Maître.

turpijn.jpg

CHARLES.jpg

Charles Joussot crée FISFO (Federation International Systems Forces de l’Ordre), structure au sein de laquelle il enseigne un pencak silat épuré, réadapté aux besoins actuels des forces de sécurité.

Charles Joussot, Fondateur et Président de FISFO a créé cet organisme pour répondre à une forte demande des milieux professionnels de la sécurité tant officiels que privés.

Depuis 1990, Charles Joussot ayant été contacté par certains services de Police, a donc mis au point des techniques et des modules très spécifiques pouvant être employés sur le terrain en restant dans un cadre légal.

Depuis, de nombreux services de Police, Gendarmerie, Militaires en France ont recours aux services de FISFO ainsi que des organismes privés et les milieux hospitaliers.

FISFO a également été présenté dans certaines académies de Police telles que : Los Angeles, New York, l’Île Maurice, La Turquie, Djibouti…

www.fisfo.com

fisfo.jpg



01/11/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres